Anthropologie du geste et neuro-sciences

La place du geste dans le développement du langage oral et du langage écrit alphabétique  chez l’enfant -ainsi que dans la naissance du symbolisme alphabétique- , vue par l’anthropologie du geste et les neuro-sciences.

 1) Thématique :
Voix, langue des signes, mime, langage oral, écriture, dessin, chant et pratique instrumentale, danses rituelles, sont des gestes moteurs expressifs. A travers l’étude de nombreux patrimoines littéraires des peuples de culture orale, Marcel Jousse a montré la filiation du geste global au geste oral en montrant la place du geste dans ses représentations symboliques et dans l’expression humaines. Il mit en exergue les grandes « lois du style oral » et en montrant notamment que les racines étymologiques des langues anciennes et actuelles se rattachent à des gestes, et chez ces peuples de l’oralité.
Jousse, anthropologue, a travaillé entre autres, avec linguistes, neurologues, historiens et a confronté ses constats avec les données de la médecine d’alors Nous reprenons cette riche démarche pluridisciplinaire entre des sciences qui s’ignorent le plus souvent.
En effet, Jousse s’est montré précurseur à plus d’un titre : il existe des convergences frappantes entre les fondements de l’anthropologie du geste, qu’il a décrits au milieu du XXème s., et les recherches actuelles en neuro-sciences, en particulier dans les notions de « geste iconique », de« cognition incarnée », de « neurones miroirs », de circuits mémoriels supra-modaux, de « chaine phonologique », de « rapports phono-tactiques »etc. Ces différentes convergences donnent un poids considérable à ses découvertes.
La phoniatrie est une discipline médicale transversale, qui étudie les altérations de l’expression vocale, verbale, écrite, notamment dans des contextes très lourds de surdité, de dysphasies de développement, de dyspraxies, de dyslexie-dysorthographie sévères, de syndromes malformatifs. Elle fonctionne avec des rééducateurs comme les orthophonistes, psychomotriciens, neuro- psychologues, ergothérapeutes, orthoptistes, éducateurs spécialisés, qui devraient coopérer de façon optimale, sur des bases théoriques communes, comme celle de l’anthropologie du geste
2) Visées du carnet :
– Décrire la concordance entre les observations inédites de Marcel Jousse, -connues par de rares universitaires et sociétés scientifiques – et les découvertes actuelles en neurosciences. Une partie de ses recherches demeurent très originales, ouvrant la porte à d’autres perspectives de recherche, communes aux linguistes, aux neurologues et aux spécialistes de l’enfant sourd, aux pédagogues.
– De manière très originale, Jousse démontre l’existence d’une loi anthropologique commune qui sous-tend à la fois le développement du langage oral et du langage écrit. Celle-ci nous permet-elle de légitimer les pratiques pédagogiques et rééducatives qui utilisent les supports gestuels ? , par ex. ceux du Makaton (couplés à des supports pictographiques) ou de la pédagogie de M. Montessori, entre autres.
– Montrer sa conception holistique de la cognition, de la communication, de la créativité .Cette anthropologie se situe au confluent de plusieurs disciplines : médicale, linguistique, littéraire et artistique, historique, éducative et psychologique.
– Recenser les cliniciens qui se penchent sur les cas exemplaires de « dyspraxie verbale » ( ou « childhood apraxia of speech ») , à la frontière des pathologies du geste et du langage verbal ; ou qui étudient les interactions étroites entre mouvements laryngés et mouvements vélaires (trait de voisement et trait de nasalité), au sein de la chaine phonologique, et de la chaine musculaire faciale profonde, en voix parlée et chantée, chez les sujets sains ou porteurs de séquelles de fentes labio-maxillo-palatines.
– Recenser les linguistes spécialistes de l’étymologie des langues qui analysent les racines gestuelles de leurs lexiques, ainsi que les spécialistes des origines des écritures anciennes et actuelles, notamment les écritures mixtes (à la fois idéographiques et phonographiques).
– Recenser les chercheurs en sciences neuro-cognitives qui étudient les différences entre les peuples de culture orale et peuples de culture écrite dans leur capacités créatrices et mnésiques.
3) Abstract
Dans notre étude, nous détaillerons les convergences entre Anthropologie du geste et Neurosciences en étudiant successivement :
a)-la place du geste dans le développement du langage oral chez l’enfant, à travers les concepts anthropologiques de « geste caractéristique », de « geste propositionnel », de « mimisme ». Jousse a étudié dans les services de neurologie ; il connaissait bien les liens pathogéniques entre apraxie et aphasie, c’est-à-dire entre la privation des gestes élaborés et la privation du langage. Il parle notamment déjà de dyspraxie, notion aujourd’hui davantage étudiée.
Nous évoquerons dans notre pratique clinique une forme d’altération spécifique du langage oral chez l’enfant appelée « Dyspraxie verbale » (childhood apraxia of speech), ou les anomalies des fonctions motrices-praxiques et des fonctions phasiques sont intriquées ; ainsi que nos recherches sur les interactions entre trait de voisement et trait de nasalité grâce à nos enregistrements originaux des mouvements vélo-pharyngés chez les enfants sains ou atteints de fentes labio-maxillo-palatines.
b)- La place du geste dans le développement du langage écrit chez l’enfant (ontogénèse du langage écrit) à travers les notions de « dessin mimique », de picto-idéogrammes et de phonogrammes.
Nous verrons les parallèles étroits entre les 3 stades de maturation du langage oral et du langage écrit, du point de vue de l’anthropologie du geste tout d’abord, puis des recherches actuelles. Ces lois communes entre ces 2 développements du langage oral et écrit nous permettent-elles de justifier certaines approches éducatives ou rééducatives comme celle du Makaton ou celle de Montessori ?
c)- La place du geste dans la naissance et l’évolution du symbolisme alphabétique, dans notre civilisation écrite méditerranéenne, (sa paléontogénèse) et les parallèles étroits entre ontogénèse et paléontogénèse du langage écrit alphabétique.
Nous verrons bien sûr les 4 grandes étapes du processus de notation alphabétique chez les peuples des civilisations du Moyen- Orient, étudiées par les archéologues comme Février, Diringer , Dunand ou Gardiner…Le processus d’acrophonie, que nous trouvons dans les précurseurs de l’alphabet phénicien les a conduit à utiliser des représentations visuelles (idéogrammes égyptiens), sous forme stylisée, pour symboliser des signes-sons (phonogrammes), symboles graphiques conventionnels dont le caractère figuratif ou « mimique » – comme le décrit Champollion – a disparu, accentuant la distanciation entre signifiés et signifiants, ce qui constitue une des lois fondamentales de l’anthropologie du geste.
L’invention de l’écriture a fait l’effet d’une véritable mutation dans les rapports entre l’homme et son corps, ainsi que sa culture, sa société.

The basic links between Gesture and the oral and writing language according to Gesture‘s anthropology (Jousse) and neuro-sciences viewpoints.

Thematics:

Voice, sign language, mime, oral and writing language, drawing, singing and instrumental practice, ritual dances, are meaning and expressive gestures. Through the study of literary heritages of oral culture peoples, Marcel Jousse showed the connection between global gesture and oral gesture, by proving the place of the gesture in the human symbolic expression. He highlighted the “laws of the oral style” and demonstrated in particular that most of the word’s etymological roots are linked with gestures.

Jousse as an anthropologist, worked with linguists, historians, and neurologists and confronted his observations with the data of the medicine at that time. We detail this rich multidisciplinary approach, between sciences which are most of the time unaware about the others ones.
Indeed, Jousse is a precursor: there are striking convergences between the foundations of the gesture anthropology- that he described in the middle of XXs-, and the current researches in neuro-sciences, particularly in the notions of “iconic gesture”, “ embodied cognition”, “neurons the mirrors”, “memory webs” . ”phonological chain”, and “phono-tactic links”. These convergences enhance the value of his discoveries.

Phoniatry is a multi-disciplinary medical science, which concerns vocal, verbal, written expressions diseases, particularly when it’s about deafness, developmental dysphasia of dyspraxia, severe dyslexia-dysorthographia, or in case of dysmorphic syndromes. This part of medicine is thus directly concerned by this anthropological holistic viewpoint of cognitive, communicative, creative abilities. Phoneticians are working with teams composed of physiotherapists, speech therapists, psychomotor therapists, neuro-psychologists, orthoptists, specialized educators, and so on, who should cooperate in an optimal way, with common theoretical bases.

Abstract

In our work, we will describe the common points between Jousse ‘s Gesture Anthropology and Neuro-sciences:

  1. a) The place of the gesture in the oral language development of the child throughout the notions of “characteristic gesture”, “propositional gesture”, “Mimisme”. Marcel Jousse studied in services of neurology in Paris. He knew perfectly the pathogenic links between apraxia and aphasia, that is between the deprivation of the elaborate gestures and language deprivation. Ahead of its time, Jousse started communicating about dyspraxia, a better studied knowledge nowadays.

Concretely, we will observe a specific trouble of the oral language called «childhood apraxia of speech”, which mixes disorders of praxic and phasic functions, by questioning us about the nature of this disorder: linguistic or praxic trouble? We will also explore voicing and nasality features by means of registration of velo-pharyngeal sphincter movement characteristics, in case of normal children and in case of cleft palate

  1. b) The place of gesture in the development of the alphabetical writing language of the child, throughout the notions of “mimismologic picturing”, pictogram-ideograms and phonograms signs.

Then we will observe the closer parallels between the three steps of the oral and writing language development of the child, through Marcel Jousse’s original anthropological viewpoint, and examine them with actual sciences studies. Do those common laws – which underline the development of the oral language and writing language of the child – allow us to justify the existence of Makaton’s practices or Montessori’s pedagogy regarding education and reeducation.

  1. c) The place of the gesture in the birth of the alphabetical symbolism in our Mediterranean writing civilization, (or its paleontogenesis) and the parallels between ontogenesis and paleontogenesis of the writing language.

We will observe the four stages of the alphabetic notation elaboration in the middle-east civilizations studied by archeologists such as Fevrier, Diringer, Dunand, Gardiner…The notion of “acrophonia”, that we find in the precursors of the Phoenician alphabet involved the way from visual representations (Egyptian ideograms), more and more stylized, to phonemic hearing representations (phonograms). The figurative and “mimic” characteristics – as Champollion would say – of these ideographic symbols quickly disappeared. This fact induced a progressive gap between “signifies” and “signifiants” ( or “referent” and “sign”) , which is a very important anthropological law.

Jousse demonstrated that most of picto-ideogrammic signs, in these cultures have their roots in tracings of gestures or index. Writing language has not always been the only oral language mirror: it remains an European point of view. The invention of the writing was a true revolution in the relationship between Humankind and its own body, culture and society as well.

 


Une réflexion sur « Anthropologie du geste et neuro-sciences »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.